Consultant juridique

Site ONUDC

L’ONUDC recrute un Consultant juridique.

Missions

Le consultant mènera les activités suivantes en étroite collaboration avec les autres experts sélectionnés par le programme mondial :

  • Examiner le cadre juridique et réglementaire existant en matière de criminalité liée aux espèces sauvages et de trafic illicite de ressources naturelles, y compris les conventions et protocoles internationaux pertinents en matière de criminalité liée aux espèces sauvages et de trafic illicite de ressources naturelles, en particulier ceux qui ont été ratifiés par les pays ;
  • Examiner les législations pertinentes en matière de criminalité liée aux espèces sauvages et de trafic illicite de ressources naturelles dans la région de la CEEAC, en mettant l’accent sur leurs dispositions relatives à la criminalité, telles que la description des infractions, les sanctions, les circonstances aggravantes/atténuantes, la juridiction, l’autorité/le pouvoir d’exécution, etc.
  • Recenser les dispositions communes, les différences et les lacunes des cadres juridiques des pays de la CEEAC qui peuvent soit nuire à l’application effective de la législation au niveau national, soit entraver la coopération internationale ;
  • Faciliter les consultations régionales des parties prenantes et l’atelier de validation. Après avoir présenté la conclusion de la consultation ;
  • Coordonner les missions dans les pays d’Afrique centrale concernés, en rédigeant les termes de référence, les projets d’ordre du jour et les lettres y afférentes ;
  • Rédiger les rapports de mission, les contributions aux rapports annuels, la correspondance relative à la mise en œuvre du programme ;
  • Évaluer et réévaluer les besoins des autorités des pays d’Afrique centrale en matière de lutte contre la criminalité liée à la faune et à la forêt et de réponse pénale ;
  • Soutenir la formulation de propositions législatives, réglementaires et de mise en œuvre liées à l’objectif du projet ;
  • En partenariat avec les experts, contribuer à la mise en œuvre de la boîte à outils analytique de l’ICCWC dans les pays concernés d’Afrique centrale, en se concentrant principalement sur la RDC, conformément au processus qui régit cet exercice ;
  • Soutenir l’élaboration d’une guide de référence rapide dans les pays d’Afrique centrale, le cas échéant.

Qualifications et expérience

Formation

  • Un diplôme universitaire supérieur en relations internationales, en droit, en sciences politiques, en application de la loi ou dans un domaine connexe est requis

Expériences professionnelles 

  • Toute expérience préalable dans le domaine des examens juridiques comparatifs liés à la criminalité transnationale organisée ou à d’autres infractions spécifiques est requise.
  • Un minimum de 10 ans d’expérience professionnelle en droit pénal et dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée est exigé.
  • Une connaissance approfondie de toutes les questions de justice pénale et de la prévention de la criminalité est requise.
  • Une expérience professionnelle dans le domaine de la criminalité environnementale est un avantage.
  • Une expérience antérieure de travail en Afrique occidentale ou centrale ou dans d’autres pays en développement est un avantage.

Langues requises

  • Les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies sont l’anglais et le français. Pour ce poste, une parfaite maîtrise du français est exigée. La maîtrise de l’anglais est un avantage.

Date limite : 01 Mars 2021

Recevez les meilleures opportunités par mail, deux à trois fois par semaine.

Voir toutes les offres d'emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser nos services.