Comment faire un business plan + exemples

Un business plan est un document écrit qui dispose des axes centraux de votre projet de création d’entreprise. Vous pouvez le faire pour trouver des partenaires investisseurs, pour avoir un prêt bancaire ou simplement pour avoir une feuille de route qui vous permet d’atteindre vos objectifs managériaux. Par ailleurs, le business plan doit respecter certaines règles méthodologiques et formelles pour sa lisibilité. Cela peut témoigner de votre professionnalisme et de votre rigueur. A travers ce guide, nous vous donnez les détails et des exemples précis.

A. La première page de votre business plan

Elle est appelée executive summary et fait le résumé de tout votre business plan. En fait, l’idée est de fournir au lecteur un résumé qui lui donnera envie de  poursuivre la lecture pour en découvrir plus. Pour cela, vous devez miser sur l’intérêt marchand que pourrait avoir votre projet. En effet, chaque projet doit être vu comme une solution qui doit régler un problème ou combler un vide sur le marché. Les maitres-mots sont la concision et la précision.

Il faut savoir que les investisseurs ou autres partenaires à qui vous enverrez votre business plan n’auront pas le temps de lire tout votre document. De ce fait, l’executive summary est ce qui peut faire la différence entre vous et un autre concurrent. Les mentions obligatoires sont :

  • l’identification du besoin ;
  • la proposition d’une solution ;
  • l’efficience de cette solution par rapport à d’autres solutions possibles ;
  • la rentabilité de la solution ;
  • la pertinence du marché ciblé ;
  • votre profil et celui de votre équipe ;
  • les ressources requises.

Exemple d’exécutive summary

Alboury veut mettre en place un concept de thé mobile.

  • Il identifie le besoin de beaucoup de travailleurs qui veulent boire du thé après leur pose déjeuner comme cela se fait dans les maisons. Malheureusement, l’urbanisation a imposé le dictat de la journée continue.
  • Ainsi, il projette de mettre en place des chariots mobiles qui vendent du thé aux heures de pause et passeront devant les administrations, les ateliers, les marchés, entre autres. Le caractère mobile du business aura deux avantages à savoir l‘absence de charge locative et l’accessibilité du service.
  • Ainsi, il se démarque de tous ces vendeurs de café Touba ou de Nescafé et donne aux consommateurs une alternative.
  • Pour se faire connaitre, il compte distribuer des flyers et organiser quelques journées de dégustation gratuites.
  • Étant un ancien vendeur de café Touba, il a une expérience dans la vente de ce type de produit. D’ailleurs, c’est ce qui lui a permis d’identifier ce besoin.
  • Il espère couvrir une zone de 200 mille habitants, avec 2000 potentiels clients, 200F en moyenne par personne pour une ouverture de 6 jours sur 7. Le chiffre d’affaires est estimé à 80 millions par an.

B. La présentation du projet

Cette section est composée de trois parties :

1. Vos activités

C’est lors de la présentation de votre projet que vous mettez l’accent sur l’originalité de votre projet. En effet, vous devez démontrer en quoi votre projet est pertinent face aux besoins des consommateurs et quelle valeur ajoutée il pourra apporter sur le marché.

Exemple

Astou souhaite mettre en place un salon de coiffure. Toutefois, la particularité de ce salon est qu’il n’utilisera que des produits locaux. Il portera le nom « lett » qui veut dire tresses dans la langue locale. Le salon privilégiera également les coiffures traditionnelles et sera établi dans les zones touristiques. Ainsi, l’originalité du projet réside sur les services proposés et les produits utilisés.

Le ciblage des zones touristiques va lui permettre d’avoir une clientèle en quête de la culture sénégalaise, les artistes qui voudront afficher une certaine originalité africaine ainsi que les guides et tous les acteurs du secteur touristique. Elle en profitera pour vendre des produits esthétiques locaux.  Son expérience dans la transformation de produits locaux et la coiffure va l’y aider.

2. Valeurs et ambitions

Dans cette partie, c’est votre motivation qui est scrutée. Vous devez parler de vous et des valeurs qui pourraient vous servir à mener le projet que vous avez.

Exemple

Astou peut mettre en avant son engagement panafricain ou son amour de la culture pour expliquer le choix qu’elle a fait de n’utiliser que des produits locaux. Si elle est une artiste ou un agent de developpement, elle pourra utiliser ces arguments pour justifier sa motivation.

Pour le cas d’Alboury, il peut invoquer son esprit d’entreprenariat et sa volonté d’être indépendant. Quoi qu’il en soit, vous devez puiser en vous les valeurs qui vous animent et les expériences qui vous ont poussé à choisir ce projet.

3. Vous et vos collaborateurs

Il s’agit d’effectuer le profilage de votre équipe et de présenter votre profil. Ainsi, vous présenterez le rôle que jouera chaque membre de votre équipe en mettant en avant ses compétences et son expérience.

Exemple

Alboury argue qu’il sera aidé dans sa distribution par Moussa qui a 2 ans d’expérience dans la vente de puces de téléphone mobile et qui souhaite être indépendant. Il sera son associé et non son employé. Pour le marketing, il travaillera avec Codou, une infographiste qui a les bases dans le developpement et le community management. Ainsi, elle pourra confectionner des flyers, des affiches, et gérer sa communication digitale.

C. Étude de marché

C’est l’étude de marché qui tranche sur l’efficacité de votre projet. En effet, un projet peut être pertinent et ne pas être efficace. Cela veut dire que la solution que vous proposez est en adéquation avec le problème identifié mais son applicabilité pose problème. En faisant une étude de marché, vous saurez si votre projet est applicable ou pas.  Elle intègre des éléments comme l’offre, la demande, l’état du marché, le pouvoir d’achat.

  • Implantation de l’activité. Dans l’exemple du salon de coiffure, Astou trouve un local qui est proche de beaucoup d’hôtels, de restaurants et de bars qui accueillent des touristes et des artistes. Il est dans un quartier calme qui permet aux clients d’avoir un moment de sérénité.
  • Le contexte du marché. Pour l’exemple du thé mobile, Alboury sait que le marché de Dakar est impacté par le coronavirus et qu’il devra prendre des mesures sanitaires pour l’hygiène et l’attractivité de son business. Il compte faire des démarches pour offrir ce service lors des cérémonies car peu de jeunes ont le temps de faire du thé eux même à cause de leur travail ou de leur scolarité. Faire appel à ce service pourra démarquer le client des autres.
  • Les tendances et clients potentiels. Il se rend compte que de plus en plus les habitudes alimentaires des sénégalais sont en train d’être professionnalisés. C’est le cas du café, des jus, etc. Ainsi, la nouvelle touche qu’il  propose aura comme principaux cibles les chefs d’entreprises, les cadres, puis les autres travailleurs. Ce sera une clientèle entre 20  et 60 ans.
  • Les concurrents potentiels. Etant un business nouveau, Alboury n’aura pas vraiment de concurrents directs. Toutefois, il aura des concurrents indirects tels que les vendeurs de café, les restaurants ou bars qui proposent des tisanes et du café.
  • Réglementation et contraintes. Pour le cas d’Astou, elle devra veiller au paiement de l’impôt après avoir déclaré son activité à la mairie. Pour les contraintes, elle devra démarcher des guides et gérants d’hôtels pour que les touristes soient dirigés vers son salon de coiffure. Elle devra également veiller à la qualité de ses produits et s’assurer qu’elle sera adaptée à la peau de ses potentiels clients.

D. Modèle économique

Votre modèle économique renvoie à la manière dont votre entreprise va gagner de l’argent. Ainsi vous vous poserez les questions suivantes :

  • qui sont mes cibles ?
  • comment atteindre mes cibles ?
  • quels sont mes services ou produits ?
  • pourquoi mes cibles préfèreront mes produits au lieu de ceux de mes concurrents ?
  • quelles sont les ressources humaines, matérielles et financières que j’ai ?
  • quelles seront mes dépenses ?

E. Statut juridique

Le statut juridique renvoie au choix parmi les types de sociétés commerciales consacrées. Il est également possible d’opter pour le statut d’entrepreneur individuel qui est moins contraignant. Pour encore plus de flexibilité, vous pouvez choisir le statut d’entreprenant afin d’éviter les lourdeurs de la comptabilité et de l’immatriculation. En effet, avec ce statut vous n’aurez qu’à effectuer une déclaration.

Ainsi, vous avez deux groupes de sociétés en fonction de la limitation de la responsabilité, à savoir les sociétés de capitaux et les sociétés de personnes. Les premières sont la SA (société anonyme) et la SAS (société par actions simplifiée). La seconde est la SNC (société en nom collectif). Un type de société mixte est la SARL qui est la plus utilisée car regroupant les avantages des deux types de sociétés sans leurs inconvénients. En effet, la responsabilité est limitée et on note une certaine fermeture. Si vous ne voulez pas d’associés vous pouvez créer une société unipersonnelle à responsabilité limitée SUARL.

En définitive, chaque option a des avantages et des inconvénients, alors prenez bien le temps de faire le choix qui sera en adéquation avec votre projet. Si on reprend nos deux exemples, le statut d’entrepreneur individuel semble être le mieux indiqué pour Astou. Pour Alboury, étant donné qu’il a un associé nommé moussa, ils pourront choisir le statut de SARL ou créer un GIE.

Recevez les meilleures opportunités par mail.

3 Commentaires sur “Comment faire un business plan + exemples

  1. Amath Ndiaye :

    Bonjour monsieur je voulais juste vous demandez comment faire pour faire du bisness en ligne vous pouvez m aider svp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser nos services.