Comment débuter un petit commerce ?

Le désir d’entreprendre peut provenir de motivations diverses dont l’indépendance. Celle-ci vous procure un niveau de satisfaction incommensurable mais elle a un prix. Débuter un petit commerce est le rêve de beaucoup de personnes mais elles ne savent pas comment procéder. Alors, comment faire pour que votre projet ne se limite pas à la satisfaction d’être devenu votre propre patron pendant un lapse de temps ? Voici les étapes à suivre.

1. Se poser les bonnes questions

Comme pour tout projet qui promet le succès, se poser les bonnes questions est une condition de réussite. En réalité, l’importance des questions se trouve sur les réponses que vous allez trouver. Ce sont ces réponses sur vos aptitudes, vos moyens, vos compétences, vos atouts et limites, qui constitueront la base de votre stratégie. Parmi les questions qu’il faut se poser, il y a :

  • quelle est votre expérience sur le domaine commercial que vous voulez investir ?
  • aurez-vous assez de temps pour votre petit commerce ?
  • avez-vous une aisance relationnelle ?
  • avez-vous le sens de la négociation ?
  • acceptez-vous de prendre des risques ?

Cependant, il faut noter qu’une réponse par la négative ne vous disqualifie pas pour autant. L’essentiel c’est de connaître vos limites et d’y remédier.

2. Répondre à un besoin

Pour que votre business marche il faudra que  le produit ou service que vous proposez réponde à un besoin du marché. Pour cela, vous devez être innovant. Parfois, vous n’avez pas besoin de créer quelque chose de totalement nouveau mais de proposer un service additionnel sur un produit, un nouvel emballage, un nouvel ingrédient, une nouvelle composition. De ce fait, vous marquerez votre différence dès votre entrée sur le marché ce qui vous démarquera de vos concurrents. C’est une technique efficace pour démarrer un petit commerce d’autant plus que votre budget de communication peut être dérisoire.

3. Connaître votre terrain

Le commerce c’est comme à la guerre, plus vous connaissez le terrain, mieux vous pourrez vous y implanter et asseoir votre notoriété. Pour cela, il vous faudra faire une étude de marché sérieuse. Cette étude de marché vous permettra de connaître les leaders de votre domaine, leurs historiques, leurs zones d’influences prioritaires, entre autres.

C’est également cette étude de marché qui vous permet de faire de la veille concurrentielle et du benchmark. Le benchmark est une technique qui vous permet de vous inspirer des réussites de vos concurrents et de leurs échecs. De ce fait, vous gagnerez énormément de temps en ne faisant pas les mêmes erreurs. Pour ce faire, une veille permanente et intelligente est nécessaire.

4. Trouver le bon local

Trouver le bon local n’est pas facile car il ne s’agit pas juste de choisir un quartier commercial. Ainsi, si dans le quartier commercial que vous choisissez il y a votre concurrent qui propose des services ou produits moins chers  pour la même qualité, ou à qualité égale, vous aurez du mal à percer. Parfois, il est opportun d’occuper une zone un peu moins commerciale mais qui attirera une clientèle qui sera avantagée par votre proximité.

En effet, il y a tout un tas de critères que vous devez prendre en compte, en partant du prix à la sécurité. Pour trouver ce local commercial, vous pouvez vous référer aux annonces en ligne ou demander auprès de votre entourage. Enfin, vous devez vous renseigner sur d’éventuels projets municipaux ou étatiques de déguerpissement. Des déménagements successifs peuvent entraver votre projet qui est tout juste à ses débuts.

5. Faire un business plan

Si vous voulez chercher un financement auprès d’une structure publique ou privée, le business plan est un dossier économique indispensable. Vous devez y inclure le montant prévisionnel des charges de votre projet, les variables à prendre en compte, les besoins au démarrage, le montant du fonds de roulement, entre autres. C’est ce document qui vous permet d’évaluer le caractère réalisable et viable de votre projet de petit commerce.

C’est également dans le business plan que vous mentionnez le statut juridique de votre entreprise. Pour un petit commerce, il est plus opportun de choisir le statut d’entrepreneur individuel pour limiter vos charges fiscales. Il y a également le statut de SARL qui vous permet de bénéficier de certains marchés publics et d’afficher une certaine notoriété au niveau des partenaires.

6. Utiliser le digital

A l’ère du numérique les réseaux sociaux sont sûrement votre meilleur allié. En effet, vous pouvez utiliser le digital pour donner un coup de pouce à votre entreprise. Vous pouvez utiliser les  groupes et d’annonces pour faire connaître vos produits et créer un site pour inviter les internautes à le visiter. Pour commencer, vous pouvez même créer un blog si vous avez des notions sur la rédaction web. Cette plateforme sera pour vous l’occasion d’exposer votre expertise en rédigeant des articles sous forme de conseils et en faisant du netlinking.

Une autre astuce est d’utiliser le digital en établissant une liste de mails des personnes qui visitent votre site. Cela vous permet d’en faire des followers en les mettant tout le temps au courant. Tâchez également de rendre votre site partageable pour que les clients satisfaits puissent le partager sur différentes plateformes. Enfin, vous pouvez contacter les influenceurs pour augmenter votre notoriété ou faire du référencement sponsorisé.

7. Commencez, et améliorez-vous par la suite

Il y a beaucoup de potentiels entrepreneurs qui abandonnent leur projet sans même avoir commencé parce qu’ils ont voulu quelque chose de parfait. Le principe est de commencer tout en étant conscient que vous ferez forcément des erreurs. Le challenge n’est pas de ne pas faire d’erreurs mais d’en faire le moins possible. En réalité, le plus grand challenge est de trouver la force de se relever à chaque fois qu’on tombe et d’avoir le mental de maintenir le cap.

D’ailleurs, même les multinationales essaient de nouveaux produits à chaque fois et cela ne leur réussit pas toujours. Ce sont ces échecs qui ouvrent d’autres perspectives car c’est une expérience qui n’est jamais perdue. Facebook est un excellent exemple de petit projet au début et qui devient un monstre avec le temps.

Recevez les meilleures opportunités par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser nos services.