Quelles sont les formations d’avenir au Sénégal ?

Dans un pays où plus de 75% de la population a moins de 35 ans, la formation est un défi majeur. Il s’y ajoute un contexte de mondialisation et d’ouverture qui estompe la plupart des cloisonnements. Cela ne veut pas dire pour autant que le Sénégal n’a pas sa spécificité. En effet, c’est un pays avec des réalités économiques propres dans une conjoncture économique mondiale. C’est l’équilibre entre ces deux facteurs qui gouvernent la plupart des filières qui sont créées dans ce pays. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, des étudiants des quatre coins du monde y viennent pour se former et être compétitifs sur la scène internationale. Alors, quelles sont les formations d’avenir au Sénégal ?

1. Le management du risque

Il existe énormément d’écoles de formation au Sénégal qui se spécialisent sur le management. Il suffit de regarder les noms des écoles supérieures de formation pour s’en convaincre. Toutefois, avec la Covid-19, on a eu la confirmation que l’avenir est le management des risques. En effet, la plupart des entreprises négligent la dimension préventive du management. Gérer, c’est d’abord prévoir, alors que dans la prévision l’évaluation des risques est un pan important.

Aujourd’hui, de plus en plus de structures sont conscientes de l’importance du management des risques et sa notoriété sera crescendo. C’est une formation qui vous permet d’être opérationnel dans beaucoup de domaines et même à l’international. Avec la fragilité du secteur privé, cette filière serait un tampon pour consolider les entreprises et leur donner les outils pour résister aux chocs.

2. La communication et le leadership

La communication est au début et à la fin de tout. Un esprit de leader est indispensable pour être un bon communicant. C’est la raison pour laquelle le développement personnel est au cœur de toutes les formations innovantes au Sénégal. Dans un contexte économique de plus en plus compliqué, être un bon communicant est essentiel pour réussir dans n’importe quel secteur de l’emploi. De l’entrepreneuriat à la politique, en passant par le journalisme et l’enseignement, il n’existe aucun secteur qui ne soit piloté par ces deux éléments. Cela est d’autant plus vrai que la communication est devenue protéiforme.

En effet, il y a la communication digitale qui vient concurrencer celle classique avec de nouveaux outils, de nouveaux canaux et de nouveaux formats. Ainsi, le marketing qui peut être digitale ou classique, fait partie de la communication.

Dans le même registre, on peut inscrire les formations en art et culture de même que les métiers du patrimoine. Le Sénégal étant une destination de l’avenir avec la découverte de plusieurs ressources, tout ce qui touche à l’industrie du tourisme est prometteur.

3. La santé

La santé est un secteur en vogue au Sénégal bien avant la Covid-19 mais cette crise a célébré le processus. En effet, avec un plateau technique peu relevé, il y a du matériel médical qui est de plus en plus requis. Une fois celui-ci acquis, il se pose le problème de l’entretien du fait qu’il n’y a presque pas d’ingénierie biomédicale en Afrique occidentale. Ainsi, presque tous les appareils médicaux qui tombent en panne sont expédiés hors de l’Afrique pour réparation. Pour pallier ce gap, des formations dans l’ingénierie biomédicale, comme celle de l’Université Polytechnique de l’Afrique de l’Ouest, voient le jour.

4. Le BTP

Au Sénégal, il y a presque tout à construire. Les infrastructures sont concentrées dans la capitale et ne s’y suffisent même pas. Cela veut dire qu’on aura besoin d’ingénieurs en BTP dans tous les domaines dans le cadre de la construction du pays. La dynamique de ces deux dernières décennies avec le régime libéral démontre toute l’importance et la nécessité d’avoir des infrastructures aux normes techniques internationales. En effet, il y a encore beaucoup de choses à faire dans le domaine, il faudra des personnes bien formées pour cela. C’est pourquoi le secteur du BTP est une filière d’avenir qui ne laissera aucune spécialisation.

De l’architecture à la déco, en passant par l’urbanisme, l’environnement et les énergies, toutes les qualifications qui gravitent autour du secteur sont des formations d’avenir. C’est une nécessité pour tout pays qui aspire à l’émergence, face aux nouvelles normes et réglementations mais également face aux défis de la dématérialisation.

5. Le secteur QSE

Le secteur de la qualité, sécurité et environnement fait partie des must have du paysage industriel. De nos jours, toutes les industries et la plupart des entreprises ont besoin d’une qualité, sécurité et environnement. C’est une filière qui a vu le jour avec les notions de développement durable. En effet, ce dernier promeut les principes de protection de l’environnement, l’efficacité financière et la prise en compte des générations futures. De ce fait, les questions de qualité, de sécurité et d’environnement sont au cœur de l’économie et des affaires.

Les métiers de QSE œuvrent dans l’amélioration d’un produit ou d’un service. Il est pris en compte l’environnement de travail, la prévention des accidents de travail, les conditions de travail et la sécurité des lieux. Ainsi, cette exigence de bien-être et de conditions normées est valable autant pour les employés que pour les clients. Ainsi, c’est un métier qui restera d’actualité tant que les questions environnementales resteront d’actualité. Il s’agit notamment du réchauffement climatique mais également des questions telles que l’économie circulaire.

6. L’informatique et les télécommunications

Cybersécurité, domotique, intelligence artificielle, métiers du numérique, il existe d’innombrables formations prometteuses dans le domaine de l’informatique et des télécommunications. Ce n’est pas un secteur limité au numérique mais le développement de celui-ci l’a fortement propulsé. Ainsi, avec les mesures restrictives liées à la crise sanitaire, on a pu prendre conscience de l’importance de ce secteur qui constituait une alternative à maints égards. Il s’agit de l’école à travers les médias, du télétravail, de la vente en ligne, du paiement en ligne, de l’information en ligne, entre autres.

7. L’agro-alimentaire et la grande distribution

Le Sénégal est un pays avec 2/3 de la surface arable, plusieurs cours d’eau et trois à 4 mois de saisons des pluies. Cela veut dire que l’agriculture est l’un des secteurs les plus probables du pays. Aujourd’hui, avec les différentes avancées technologiques, il existe des méthodes modernes et novatrices qu’on ne peut acquérir qu’à travers des formations de qualité. C’est pourquoi l’agrobusiness est considéré comme une filière de l’avenir. Dans la même lancée, la distribution est le versant commercial de ce secteur avec des données technologiques. L’utilisation de l’outil numérique pour faciliter la distribution est un facteur déterminant de plusieurs formations.

8. Pétrole et gaz

A la suite des importantes découvertes de pétrole et de gaz Dakar, Saint Louis et Kayar, l’Etat est dans l’urgence prépare sa jeunesse vers l’exploitation de ces ressources. Les futurs emplois au Sénégal par rapport à ce secteur se chiffrent par milliers, mais les compétences sont pénuries. À cet effet, l’État du Sénégal a mis en place en 2017, l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG), afin de développer l’expertise nationale et de favoriser l’emploi des sénégalais dans les secteurs pétrolier et gazier. Cet institut détient l’exclusivité de la formation dans les métiers du pétrole et du gaz au Sénégal. Toutefois, une introduction progressive de ces derniers comme nouvelle nouvelle filière dans toute l’enseignement supérieur est envisagée.

On peut y ajouter toutes les formations sur le transport logistique et la manutention qui ont connu également des évolutions intéressantes. En effet, avec l’avènement des grands ensembles, des organisations d’intégration économique et de la chute des barrières douanières, le secteur de la distribution à grande échelle ne connaît plus aucune limite.

Recevez les meilleures opportunités par mail.

18 Commentaires sur “Quelles sont les formations d’avenir au Sénégal ?

  1. NIAMKE MANZAN PELAGIE :

    Titulaire du brevet d’étude. Recherche une formation qualifiante en caisse spécialisée et anglais au senega.coment procéder

  2. NIAMKE MANZAN PELAGIE :

    Ressortissant ivoirien
    Aimerai suivre une formation qualifiante en caissière spécialisée et anglais au Sénégal. Comment m’y prendre?

  3. Emploi Dakar :

    Bonjour Ethienne, c’est un plaisir de partager ces informations avec vous. Vous souhaitez vous lancer dans quel métier ?

  4. Ethienne SENE :

    Bonjour la consultation de votre site est très importante car, elle nous a permis de savoir les meilleurs formations à l’avenir merci

  5. Khady :

    Bonjour !!je voulais que vous m’aidiez à trouver une formation qui me servira j’ai eu mon bac en L

  6. Fatou Camara touré :

    Bonjour je voudrais que vous m’aidiez à trouver une formation de qualité .J’ai eu mon bac.

  7. Ndiaye :

    Bonjour je voulais que vous m’aidiez à trouver une formation de qualité. j’ai eu mon master en gestion des ressources humaines.

  8. Emploi Dakar :

    Bonjour Aboubakry, c’est un réel plaisir. N’hésitez pas à consulter nos autres ressources

  9. Aboubakry BA :

    SLT merci beaucoup votre site m’a rendu vraiment utile. Car ca va me permettre de faire un bon choix de specialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser nos services.