Quels sont les métiers d’avenir au Sénégal ?

Le Sénégal est un pays avec une population très jeune et un taux de chômage important. Dans un tel contexte, connaître les métiers d’avenir est une mesure préventive pour mettre toutes les chances de votre côté. Parler des métiers d’avenir revient à avoir une démarche prospective en fonction des perspectives économiques et politiques du pays. Toutefois, les réalités mondiales et les politiques internationales sont également prises en compte. C’est ce qui explique qu’on ne puisse parler des métiers d’avenir, dans n’importe quel pays sans prendre en compte les métiers du numérique et le domaine des nouvelles technologies.

Depuis, la crise sanitaire du Covid-19, le domaine de la santé est devenu une priorité pour le monde et le Sénégal sera forcément obligé de suivre la mouvance. C’est dans ce même registre qu’on peut inscrire l’agrobusiness et les autres métiers agronomiques qui sont imposées par une nécessité de souveraineté alimentaire. Alors que vous soyez étudiant ou professionnel, voici les métiers d’avenir au Sénégal :

1. Les métiers du numérique

Les métiers du numérique connaissent une avancée fulgurante et ne sont pas prêts à régresser. En effet, le cyberespace tend de plus en plus à concurrencer l’espace, ce qui fait que les transactions et les relations sociales sont dématérialisées. Cela a donné naissance à plusieurs nouveaux métiers sous le vocable de métiers du numérique. Ce sont ces métiers qui permettent de mener à bien des stratégies de marketing digital, des communications politiques, économiques et même administratives.

  • Le développeur web : Le développeur est celui qui crée les sites web, harmonise la structure, façonne l’interface et s’assure de l’ergonomie et d’un design attractif. Dans le monde commercial, le site internet est différent du blog mais techniquement, le développeur ne fait pas la différence. Ils utilisent tous les deux la technologie HTML et utilisent les mêmes artifices pour les mises à jour. La différence au niveau commercial se trouve sur leurs objectifs. Là où le site commercial sert à vendre un produit ou service, le blog sert à faire connaître le produit. C’est pourquoi le blog a une publication plus régulière et ses publicités sont plus subtiles.
  • Le développeur mobile : C’est une spécialisation du développement web. En effet, la plupart des entreprises de services ont la préoccupation d’être plus prêt de leurs clients. Étant donné que tout le monde a un téléphone portable, leur proposer une application mobile fiable leur permet d’être plus proches d’eux et d’avoir un avantage sur la concurrence. C’est pourquoi le développement mobile est un métier d’avenir dans le monde du commerce et des services d’une manière générale. Même l’administration est en train de subir une dématérialisation que rien ne peut stopper.
  • Le community manager : Après la création d’un site ou d’un blog et la présence dans les réseaux sociaux, il faut un community manager pour gérer tous les followers, c’est-à-dire les visiteurs fidèles. Ce sont ces folllowers qui forment la communauté de l’entreprise qu’il faudra gérer. C’est le community manager qui se charge d’agrandir cette communauté, de convertir les visiteurs en prospects et les prospects en clients.

Il existe énormément d’autres métiers du numérique et ils sont tous considérés comme des métiers de l’avenir car c’est le numérique lui-même qui est l’avenir du monde.

2. Les métiers du pétrole

Depuis une décennie, le débat du pétrole fait fureur au Sénégal. En effet, il y a des gisements de pétrole qui ont été découverts un peu partout dans le pays, surtout à Dakar, Saint Louis et Kayar. Du fait que ce domaine se limitait à la Société Africaine de Raffinage (SAR), il faudra bien que des professionnels spécialisés en la matière soient prêts à investir le secteur. Ainsi, au-delà du pétrole, ce sont tous les métiers qui portent sur le gaz et les énergies non-renouvelables.

3. Les métiers des énergies renouvelables

Le Sénégal est ensoleillé pendant toutes les périodes de l’année. Le vent souffle un peu partout à travers le pays, surtout au nord. C’est également un pays qui a 700 km de littoral, traversé par 3 fleuves, plusieurs rivières et autres cours d’eau. Avec un tel potentiel et le contexte du réchauffement climatique causé par la  pollution, les énergies renouvelables sont l’issue du monde. Ainsi, les  métiers des énergies renouvelables sont considérés comme des métiers de l’avenir car la guerre entre la Russie et l’Ukraine nous a déjà montré les limites du pétrole. Alors, l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique sont toutes présentes dans ce pays en attente d’une technologie rentable et d’une vision politique claire.

4. Les métiers de la santé

La santé a toujours été un secteur essentiel dans tous les pays mais la crise sanitaire lui a redonné une place primordiale. Le Sénégal a besoin de médecins, de sages-femmes, d’infirmiers, de techniciens biomédicaux, d’ingénieurs des matériaux sanitaires, entre autres. Le plateau médical actuel du Sénégal laisse à désirer et le personnel n’est pas suffisant. Alors, les métiers du secteur de la santé font partie des  métiers de l’avenir et risquent de le rester pendant longtemps.

5. Les métiers de l’immobilier

La population du Sénégal a triplé durant les 50 dernières années. Plus de 80% de cette population n’a pas encore 45 ans ; ce qui veut dire que toutes ces personnes sont en âge de vouloir une maison ou un logement. Ainsi la démographie et la  conjoncture économique font des métiers de la pierre des domaines de l’avenir. Qu’il s’agisse d’agent immobilier, d’architecte ou d’entrepreneur, la construction de ce pays est inévitable. C’est ce qui rend également intéressant les métiers du BTP qui peuvent rentrer dans le même ordre d’idée.

6. Les métiers de l’agriculture et l’agrobusiness

La souveraineté alimentaire étant la trame de toutes les politiques depuis le phénomène du confinement, l’agriculture a redoré son blason. Ainsi, tous les pays ont pris conscience des limites de l’interdépendance et de la nécessité d’investir dans l’agriculture. Toutefois il s’agit, pour un pays comme le Sénégal, de miser sur les technologies agricoles, l’agrobusiness et la santé animale, pour enfin se départir des pratiques agricoles révolues. De ce fait, il est pris en compte tous les métiers agraires, industriels et commerciaux autour de l’agriculture, de la création des semences à la commercialisation des produits transformés.

7. Apporteur d’affaires

Les meilleurs managers ne prennent plus l’efficacité comme objectif mais l’efficience. Cela renvoie à une solution pertinente, réalisable mais au moindre coût. C’est dans la poursuite de cet objectif que beaucoup de services dont a besoin l’entreprise tendent à être externalisés. Ainsi, au lieu de recruter un marqueteur avec tout ce que cela engendre comme obligations, on préfère avoir un contrat de prestation avec un apporteur d’affaires. De ce fait, l’entreprise réduit ses coûts et l’apporteur d’affaires garde son indépendance. C’est l’option de presque toutes les startups et PME.

Recevez les meilleures opportunités par mail.

4 Commentaires sur “Quels sont les métiers d’avenir au Sénégal ?

  1. Ibrahima Coly :

    Merci pour les informations
    C’est bien de connaître tous avant de faire des choix de l’avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser nos services.